• Stéphanie Sagaspe

3 habitudes indispensables pour balayer votre stress et augmenter votre bien-être au quotidien




Dans les sociétés modernes, l’homme passe son temps à courir d’une échéance à l’autre, à chercher la perfection aussi bien au travail qu’à la maison : être un bon parent, un bon conjoint, un bon élément pour son entreprise, un bon copain etc...


Vous vous sentez débordé, enfermé dans un labyrinthe de choses à faire. Parfois, vous vous sentez même dépossédés de votre temps pour faire les choses que vous avez planifiées ou tout simplement pour voir ceux que vous aimez. Il arrive même que certains puissent se sentir coupables s’ils s’arrêtent cinq minutes. D’autres vont être incapables de trouver du sens ou de se sentir bien dans leur propre vie qui va beaucoup trop vite.

Une explication simple à tout cela : depuis votre enfance, on vous a dit de toujours rester compétitif, d’en faire toujours plus, de vivre avec le stress qui est normal voire inéluctable si vous voulez réussir. On va vous dire de toujours travailler plus, jusqu’à l’épuisement, d’utiliser vos atouts, de renforcer vos compétences dans le domaine dans lequel vous êtes le plus performant, de chercher à être le meilleur sans vous soucier de ce qui vous entoure. D’ailleurs, ne vous a-t-on pas déjà dit que la vie était une compétition?

58% des personnes se sentent stressées et la consommation d’antidépresseur à augmenter de 400% en 10 ans. Pourtant, ce n’est pas en vivant à un rythme effréné que vous réussirez.


Votre pire ennemi à la réussite, au bonheur et au bien-être c’est le stress. La société actuelle idéalise les métiers dits sous pression. Et le stress semble inhérent à la réussite…

À petite dose, on sait que le stress peut être utile. En effet, il redonne de l’énergie, motive, renforce le système immunitaire, améliore les performances physiques et mentales, aide à nouer des relations et des élans de solidarités lors de catastrophes. Cependant, il est extrêmement néfaste si ce stress devient chronique. Dans ce cas, il a un véritable impact sur la santé, nous rend plus vulnérables aux maladies et aux inflammations, il accélère le vieillissement cellulaire ce qui veut dire que nous devenons plus vieux, plus vite ; il diminue les facultés cognitives, la mémoire et la capacité de création. De plus, nous savons que désormais par le biais de nos neurones miroirs, le stress se transmet ce qui peut impacter grandement nos relations…

L’objectif est donc de tirer profit du stress à court terme sans tomber dans le stress chronique.


Vous l’aurez compris, il est grand temps de prendre soin de soi et de se faire du bien au quotidien grâce à la mise en place de ces 3 habitudes indispensables que nous allons voir ci-dessous car elles ont un effet tangible sur notre vie personnelle et professionnelle et impactent directement notre psychologie mais aussi neurobiologie.



1. Soyez flexible

Pourquoi nous mettons-nous en colère? Pourquoi sommes-nous déçus? Pourquoi sommes-nous frustrés?

À cause de nos associations neurologiques et plus particulièrement de nos normes (ce que je trouve normal dans la vie), et nos règles (les innombrables « je dois », et « il faut » verbalisés chaque jour) que l’on s’est fixées! Bien évidemment tout cela se fait inconsciemment par le biais de notre éducation, de notre culture, de nos expériences. Des tas de normes et de règles nous régissent, influencent nos décisions et impactent ainsi directement notre niveau de bien-être.

Ainsi, lorsque nous nous mettons en colère sur un sujet cela montre que quelqu’un a froissé une de nos règles ou normes de vie.


Exemple : Je considère normal d’arriver à l’heure qui est pour moi une forme de politesse mais inconsciemment, j’impose cette norme aux autres.

En effet, si une personne n’arrive pas à l’heure je vais me mettre en colère et je vais considérer qu’elle ne me respecte pas. Est-ce vrai pour autant ? En prenant du recul, on s’aperçoit que cette personne n’a tout simplement pas associé le retard au manque de respect et si elle connaissait cette règle chez moi elle ferait très certainement plus d’efforts pour être à l’heure et ainsi se montrer  "respectueuse" envers moi.


Quelques recommandations :

  • Créez des règles qui rendent votre bien-être possible

  • Ne vous attendez pas à ce que les autres adoptent vos règles, surtout si vous ne les avez pas exprimées

  • Évitez d’avoir trop de règles : nos règles et normes nous facilitent la vie mais il faut juste parfois avoir le courage de les poser et les remettre en question

  • Il est plus facile de s’adapter aux règles des autres que de tenter de changer leurs règles

  • En général, les gens obéissent à leurs propres règles plutôt qu’aux vôtres


Demandez-vous et notez sur un carnet :

  • Qu’est-ce que je considère comme normal dans la vie? « Je trouve normal que …. »

  • Est-ce que cette norme me tire vers le haut? Vers le bas? Si elle me tire vers le bas, que suis-je en mesure de modifier dans cette norme pour qu’elle bascule du bon côté?

  • Quelles sont mes règles fondamentales dans la vie ? Je dois ….Il faut ….il est important ….

  • Quelles sont celles que je me suis imposées qui me tirent vers le haut? Vers le bas?

  • Sont-elles efficaces, durables et bonnes pour moi, pour les autres?


Comme l'a dit un jour Jeff Bezos, fondateur d'Amazon, « nous sommes têtus de vision. Nous sommes flexibles sur les détails. "


2. Être hyper bienveillant avec vous-même


De quoi s’agit-il? Être bienveillant c’est avant tout :


- Être compréhensif et patient envers soi-mêmePar exemple, chaque jour, notre forme fluctue et nous ne sommes pas toujours aussi productif que nous le souhaiterions. Être bienveillant consiste à ce moment-là à ACCEPTER cet état, accepter d’être moins en forme ce qui amène à en prendre conscience et à nous fixer des objectifs réalisables en utilisant au mieux nos compétences du jour.

Chaque jour évaluez votre forme, votre attention, votre motivation et déterminez vos objectifs en conséquence :

  • Sur une échelle de 1 à 10 à combien j’estime mon niveau de forme ?

  • Quels sont les objectifs que je peux me fixer et que je peux réaliser?

- Accepter ses erreurs

Parce tout le monde en commet et qu’à un moment ou à un autre, l’échec sera inévitable. Apprenez à redéfinir l’échec et prenez quelques minutes pour lister les bienfaits de votre échec quel qu’il soit. Prenez du recul.

Exemple :

- une mauvaise note => cela m’a permis de voir mes lacunes et de mieux les travailler

- une réponse négative pour un job => cela m’a donné une expérience dans un entretien d’embauche où je me suis aperçu que j’étais capable de gérer mon stress

- Traitez-vous comme vous traiteriez un ami vraiment très cher.

Demandez-vous : qu’est-ce que je dirai à un ami cher dans telle situation?


Ayez pleinement conscience des bienfaits de la bienveillance :

  • Elle permet de renforcer votre bien-être psychologique, votre santé,

  • Elle permet de mieux ménager le stress, réduit littéralement les angoisses,

  • Cela renforce la résilience, la motivation et la volonté,

  • Cela permet une récupération beaucoup plus rapide après le stress.


3.Exprimez vos émotions et cultivez le calme


Nous sommes des êtres émotionnels et ressentir des émotions est une chose tout à fait naturelle. Seulement, on nous a souvent dit : « tu dois contrôler tes émotions » et l’interprétation que nous avons fait de cette injonction est tout simplement de les garder, de les contenir au plus profond de nous. Or, nous savons très bien que cela ne marche pas car cela augmente notre frustration, notre colère ou encore déception, émotions qui resurgiront tôt ou tard et souvent de façon disproportionnée.

De plus, vouloir dissimuler ses émotions est très contre-productif car nous renforçons cela sur le plan physiologique. Par exemple, la colère et le stress vont augmenter le rythme cardiaque, cela va rendre les mains moites, et cela peut produire le même effet sur votre entourage.

« Contrôler ses émotions » ne veut pas dire les contenir mais au contraire les exprimer pleinement ce qui permet de revenir plus rapidement à son état précédent, avant la situation stressante, et rester dans cet état jusqu’à la prochaine source de stress (elles sont nombreuses durant une journée). De plus, cela aide considérablement à recharger son énergie pour la prochaine alerte.


Les animaux et les enfants se remettent très vite d’une situation de stress.

Mais cette faculté semble avoir disparu chez les adultes à cause de ces saboteurs de résilience dont l’un est notre esprit. En effet, le néocortex a permis à l’être humain de réfléchir mais ça l’amène aussi à se focaliser davantage sur les pensées négatives que sur les pensées positives.


D’ailleurs, Daniel Wegner professeur de psychologie à Harvard a montré « qu’à trop vouloir contrôler ou éloigner une pensée, on ne fait que la renforcer.

Cependant ne rentrez pas non plus dans une polarisation des émotions. Nous avons autant besoin des émotions positives que dites « négatives ». Chacune a un message à nous délivrer. À nous d’être attentif et d’agir en prenant du recul lorsqu’elle se manifeste. Et tout ceci n’est possible que si nous cultivons le calme au quotidien.

En occident, l’émotion comme le calme est rarement associée à la réussite. Et pourtant le calme ne nous rend pas moins productif ou passif, au contraire, il permet d’effectuer notre travail en économisant notre énergie. Quand le corps est au repos, il fabrique son efficacité future. On peut définir le calme comme le contrôle de soi, mais sans effort. Il diminue l’impact des pensées négatives et anxiogènes.


Comment cultiver le calme au quotidien :


1. Travaillez sur la respiration :

L’esprit (le mental) n’aide pas à la résilience, c’est donc par votre corps qu’il faut passer, et pour cela, vous devez travailler votre respiration. En plus de vous apporter à la fois le calme et l’énergie au quotidien, les effets à long termes sont d’autant plus bénéfiques puisque la respiration permet de stabiliser le niveau de cortisol (hormone du stress), de se remettre plus rapidement d’un épisode traumatisant, elle aide à la détente et l’endormissement, améliore les capacités pulmonaires, l’énergie et l’endurance.

Respirer est une fonction autonome mais aussi une fonction sur laquelle nous pouvons intervenir. La respiration peut être altérée par les émotions : plus rapide en cas de peur, plus lente dans des moments de calme. Ça marche aussi dans l’autre sens, il est possible de se calmer en contrôlant sa respiration!


2 techniques de respiration régulatrices à mettre en place au quotidien :

  • la cohérence cardiaque ou la 365Elle consiste à instaurer un cycle de 6 respirations sur 5 temps à l’inspiration et 5 temps à l’expirationpendant 1minute ceci sur une durée de 5 minutes à répéter 3 fois par jour. Vous trouverez différentes vidéos sur le sujet sur le net afin d’approfondir votre pratique

  • Respiration Surya BhedaIssue du yoga, elle consiste à boucher la narine gauche avec l’annuaire en soufflant de la narine droite. Puis d’inspirer de la même narine et de la boucher avec le pouce pour enfin souffler de la narine gauche et ainsi de suite pendant 6 pour les débutants jusqu’à 12 cycles pour les plus initiés. Terminer l’exercice en soufflant doucement par les deux narines


2. Développez une nouvelle conscience intérieure :


C’est être plus à l’écoute, plus concentré sur son mode intérieur. C’est ce qui va vous permettre de repérer les idées sombres, de les observer plutôt que de les laisser régir votre vie toute entière. Vous êtes ainsi plus posés, plus attentif. Vos choix effectués sont plus productifs, plus efficaces. Vous avez le sentiment que vous commandez votre esprit et que vous êtes en position de force.

Le meilleur moyen de cultiver le calme est la méditation. Dégagez-vous du temps pour méditer. Cela introduit le silence dans votre vie quotidienne et vous permet d’être en pleine conscience dans chacune de vos activités du quotidien afin de réduire le flow de vos pensées.


Mais il existe bien évidemment plusieurs moyens d’instaurer le calme dans votre quotidien et je vais vous en partager quelques-uns qui impacteront directement votre psychologie et physiologie :


  • Aller faire un tour, offrez-vous une escapade dans un parc, dans la nature mais sans téléphone !

  • Autorisez-vous à prendre des pauses dans la journée : regarder une vidéo amusante, faites une petite séance de méditation ou de respiration : faites quelque chose qui vous fait du bien 

  • Choisissez d’aimer votre travail, ayez une vision d’ensemble, focalisez-vous sur le pourquoi de ce que vous faites et non sur le comment (si votre travail est ennuyeux, pensez à ce que vous allez faire grâce à l’argent qu’il vous permet de gagner)

  • Apprenez à vouloir accomplir les choses au lieu de vous sentir forcés.

  • Adoptez une attitude reconnaissante. Appréciez et soyez heureux de ce que vous avez (même si vous n’aimez pas votre travail, appréciez d’en avoir un, appréciez vos collaborateurs, vos avantages sociaux, votre conjoint, l’environnement dans lequel vous vivez)

  • Ne ramenez pas le travail à la maison, COUPEZ délibérément, restez «injoignable»!

  • Privilégiez le silence et l’immobilité : cela ralentit le rythme cardiaque, la pression sanguine, cela calme la respiration et cela permet aux idées ingénieuses de fuser.

Vous l’aurez compris, ce n’est pas en vous faisant du mal, en vous acharnant au travail, ou en vivant dans un état de stress permanent, que vous aurez une vie professionnelle et personnelle plus épanouie et que vous goûterez à la réussite.


En appliquant ces méthodes, vous apprendrez à gérer votre énergie, vous allez commencer à changer votre mindset et à trouver votre équilibre.


Cet article participe à l’évènement “3 habitudes indispensables pour être zen au quotidien” du blog Habitudes Zen. J’apprécie beaucoup ce blog. D’ailleurs, mon article préféré est celui-ci.

Contact

SAGASPE​​ Stéphanie

+33 7 52 64 02 59

xperf.coaching@gmail.com​

suis-Moi sur les réseaux sociaux

  • Black Facebook Icon
  • Noir Icône Instagram
  • Black Twitter Icon
  • Black LinkedIn Icon

Tu vis en France ou à l’étranger, tu es en déplacement ?

Cela n’est plus un frein à l’accompagnement. Les moyens de communication sont aujourd’hui larges et divers c’est pourquoi X-perf Coaching te donne la possibilité de choisir le moyen de communication qui te correspond et te profite le plus :

  • Séance face à face en entretien individuel (déplacement possible selon modalités)

  • Séance Call (téléphone, WhatsApp, Viber…)

  • Séance Visio (Skype, Facetime, Messenger…)

Interventions en France comme à l'étranger en club, école ou à domicile