• Stéphanie Sagaspe

La frustration, une étape essentielle vers la progression

Mis à jour : août 30



La plupart des compétiteurs ont des difficultés à gérer leurs émotions durant leurs compétitions, mais également durant leurs entraînements et les phases d’apprentissage notamment la #frustration et la #colère. Mais ce qui est le plus ennuyeux, c'est qu’ils pensent qu’ils n’ont aucun contrôle dessus. Alors, dans un sens ils n’ont pas tort car les #émotions sont des réactions face à une situation et nous avons peu de contrôle dessus. Tant que nous vivrons, nous aurons des émotions car nous sommes des êtres émotionnels. Pour autant, quand nous parlons de frustration, je parle plutôt du sentiment et non de l’émotion. En effet, autant l’émotion vient du corps, autant le sentiment est entretenu par le #mental, la tête. L’émotion est quelque chose de naturel, alors que le sentiment est quelque chose de construit ce qui veut dire que c’est quelque chose que je vais créer à travers mon mental, à travers l’histoire que je me raconte. Par exemple, en tennis, quand je rate un coup, si je cris et balance une balle, cela est de l’ordre de l’émotion mais ce qui ne l’est plus, c’est lorsque je suis encore sur cette erreur durant le point d’après en me disant par exemple « comment j'ai pu rater cette balle, je suis vraiment trop nul de rater ça ». Là c’est de l’ordre du sentiment.

Aujourd’hui, tu te laisses peut-être encore submerger par ce genre de sentiment que ce soit la frustration, ou la colère mais dans cet article, tu vas non seulement découvrir qu’il est vraiment facile de gérer ses émotions mais en plus que tu n'es pas si loin de progresser ;)



Afin de donner le meilleur et de jouer à ton plein potentiel à 99% du temps, il va falloir tout d’abord apprendre à utiliser tes émotions à ton avantage, et ainsi te libérer de cette frustration si lourde à porter. Tu seras d’accord avec moi que c’est une émotion qui peut être encombrante et qui ne te permet pas de performer et de jouer à ton meilleur niveau or c’est bien une des principales choses que tu recherches en compétition n’est-ce pas ?



UTILISE TES ÉMOTIONS COMME UNE BOUSSOLE AFIN DE PROGRESSER EN PERMANENCE

Comme je te le disais ci-dessus, on ne peut pas se couper de ses émotions, c’est impossible et d’ailleurs cela serait très handicapant et limitant pour #progresser. Cependant, tu ne peux pas non plus te laisser envahir totalement par tes émotions et les laisser prendre les commandes. L’idée sera au contraire de s’appuyer dessus un maximum, de s’en servir judicieusement afin de reprendre le contrôle de la situation et prendre les bonnes décisions.

Alors ces émotions de frustration, ou de colère, aussi inconfortables soient-elles, sont comme une boussole permettant de t’orienter afin de retrouver un chemin plus adapté te menant à nouveau à l’#amélioration et la #progression dans ton jeu.

Mais avant d’aller plus loin, il est important de comprendre qu’est-ce que la frustration ?

La frustration est tout simplement une émotion. L’Emotion vient du latin “E-Movere” qui signifie aller vers l’extérieur, ou en anglais E-motion : Energie en mouvement.

Une émotion est donc une #énergie qui circule à l’intérieur de ton corps. Et comme toute énergie, elle a le pouvoir de construire ou de détruire et a également une signification. Rappelle-toi surtout que chaque émotion peut être bénéfique, même la frustration !

Les émotions sont le fruit de nos perceptions et la frustration peut intervenir par exemple à la suite d’efforts non récompensés, mais aussi lorsque nous sommes sans cesse confrontés aux mêmes erreurs, aux mêmes #barrières ou tout simplement que notre niveau de #performance n’a pas été celui qu’on attendait. En fait, la frustration signifie dans nos perceptions que les choses devraient ou aurait dû être différentes.


Frustration

=

Ecart entre les résultats que tu as et les résultats que tu espères avoir

ou encore

Ecart entre le niveau de performance que tu as et celui que tu espères avoir



Mais la frustration n’est pas une émotion négative. En tout cas, elle peut ne pas l’être si nous la considérons comme un "signal-action" car au fond, que nous dit la frustration ? Ton cerveau droit croit que tu peux faire mieux, donc c’est plutôt un signal positif. Elle t'indique simplement que tu n’agis pas de la bonne façon mais qu’il existe une #solution à ta portée et que tu dois aborder les choses différemment. Ce signal t’indique que tu dois être plus souple et que tu apprennes à #lâcherprise. Et pour que tes émotions, quelles qu’elles soient, puissent être de réelles alliées, tu dois comprendre qu’elles se manifestent toutes dans ton intérêt, pour te faire #agir, #changer les choses et n’ont qu’un seul but :


celui de te faire progresser


Donc commence par modifier ton vocabulaire et ne considère plus les émotions dites « négatives » comme des ennemies mais au contraire comme des « signaux actions ». En apprenant à détecter leurs messages et leurs significations, tu pourras prendre pleinement le pouvoir et faire des #choix beaucoup plus judicieux et payants.


CHANGE TES PERCEPTIONS SUR LA FRUSTRATION

Il y a un autre moment où la frustration peut se manifester, c’est lors des phases d’#apprentissage. En effet, tout #changement nous amène à entreprendre de nouvelles #actions qui, généralement, laisse place à un phénomène de frustration. Or si beaucoup de personnes abandonnent, ne changent jamais et se plaignent de ne pas avoir de #résultats c’est bien parce qu’elles refusent de passer par cette phase de frustration. Ce qui fait la différence entre les gens qui avancent et les gens qui stagnent, est la capacité à #accepter cette frustration et de savoir que cette frustration fait partie du phénomène d’apprentissage. Donc, il est essentiel d’accepter cette #sensation et de ne pas la voir comme quelque chose de désagréable mais plutôt comme un signal précieux qui te dit simplement que tu es en train de changer, d’avancer et de progresser.

Le problème est qu’on a appris à voir la frustration comme quelque chose qui ne devrait pas arriver, à absolument éviter mais la réalité est que la frustration est le moment qui se situe juste avant le changement. Alors, plus tu arriveras à faire face à cette frustration, à l’écouter et à agir différemment, plus tu auras la chance d’atteindre ce que tu veux.

Si tu veux changer quelque chose il faut que tu sois prêt à passer par cette frustration ; tous les changements demandent de passer par une période d’inconfort et c’est ça qui te fera devenir une nouvelle personne. La capacité à accepter la douleur et la frustration est une vraie clé et un vrai point commun de tous les gens qui réussissent.


Vois la frustration et la douleur comme quelque chose qui te fait grandir et te fait avancer.


Rappelle-toi que pour grandir, tu as besoin de #plaisir et #douleur à part égale, besoin de #challenge et #opportunité à part égale.


LIBÈRE-TOI DE TES ATTENTES & DE TES RÈGLES INCONSCIENTES

Les compétiteurs ont souvent une #attente énorme par rapport au niveau de performance qu’ils doivent avoir. Il ne se donnent pas le droit de faire une #erreur, de perdre, de rater, ce qui crée de la frustration. En fait, le message ici est très clair et te donne de précieuses indications :

- soit tu repars t’entraîner parce que tu n’es pas au niveau aujourd’hui, et tu sais au fond de toi que tu ne t'es pas suffisamment préparé pour cet évènement ;

- soit l’autre message va être : « ok lâche tes attentes, lâche tes objectifs de résultat, joue, et fais toi plaisir. »


Les émotions dites « négatives » sont toujours liées soit avec le passé (déception, frustration, regret), soit avec le futur (anxiété, peur, peur de ne pas être à la hauteur). Pour ce qui est de la frustration, nous voyons bien que c’est à cause de #ruminations internes qu’elle s’installe et qu’elle nous fait sortir totalement de notre match, notre compétition. Elle est entretenue à travers l’histoire qu'on se raconte.

L’émotion, nous l’avons vu, tu ne pourras pas l’éviter, elle vient du corps. Mais tout le reste, tu peux avoir le pouvoir dessus en modifiant simplement là où tu portes ton attention. Si tu reviens dans le présent, le sentiment ne peut pas perdurer puisque le sentiment va toujours être lié, soit au passé, sentiment de regret de frustration qui va se perpétuer, soit au futur avec un sentiment d’#anxiété, de #peur. La clé ici va être de s’autoriser à vivre ses émotions puisque les émotions sont quelque chose de naturel, et ont un sens ; par contre dès que tu sens que tu restes dans cette humeur, dans cette même émotion pendant un temps donné alors tu n’es plus dans le #momentprésent : tu rumines ta faute, ton erreur et tu vacilles émotionnellement. Tu n’es plus dans les faits concrets mais dans l’histoire que tu te racontes au sujet de l’erreur que tu viens de commettre.

Cependant, tu as le pouvoir de changer instantanément ton #étatinterne à travers ta physiologie, ton discours interne et là où tu portes ton attention. Tu n’as pas besoin de raisons particulières pour te sentir bien, motivé, concentré et énergique, il te suffit de le #décider…Tu as certainement déjà expérimenté ce genre de chose et remarqué que pour te sentir plein d'énergie, il te suffit d'écouter ta musique préférée du moment, celle qui te donne la pêche. Ou encore tu as du remarquer que si tu écoutes une musique mélancolique et que tu penses à des moments difficiles que tu as traversés dans ta vie alors tu ressentiras très certainement de la tristesse. Et si tu souhaite ressentir de la #confiance, de la #motivation alors tu peux repenser à toutes les #victoires que tu as eu dans ton passé.Tu vois bien qu'il est très simple de pouvoir se mettre dans l'état d'esprit que tu désires encore faut-il connaître ses "triggers" c.à.d ses déclencheurs émotionnels. Cela fait parti d'un travail que tu peux entreprendre avec un préparateur mental afin de déterminer tes marqueurs de performance.



La frustration émerge également d’un tas de règles inconscientes souvent inadaptées à la performance du style : « je n’ai pas le droit de faire cette erreur » et l’utilisation de « pas le droit » renvoie au fait qu’il y a bien une #règleinconsciente. Il y a également la #croyance que si je joue à un super niveau sur un match, une compétition alors cela devrait être comme cela sur chaque match. Les « il faut », et « je dois » sont dévastateurs car ils renvoient tous à des règles inconscientes qui, très souvent, voient leur origine dans la peur de décevoir ceux qu’on aime ainsi que la peur de ne plus être aimé lorsque l’on perd ou qu’on joue mal. Ce n’est pas de la psychologie de quartier !!! Simplement une réalité.


Pose-toi simplement la question suivante : « Pourquoi ai-je tant d’attentes envers moi-même et mon niveau de jeu ? ».


Tu remarqueras alors que si tu creuses cette #question cela te ramène à un #problème beaucoup plus complexe et profond que le simple fait de ne pas vouloir perdre ou aimer perdre.


TRANSFORME et UTILISE tes émotions afin qu'elles t'aident à atteindre tes objectifs et ACCEPTE les règles implicites du « jeu » et MODIFIE celles qui sont limitantes si tu veux progresser.


Brad Gilbert disait : « 5 fois par an tu seras magique sur le court et 5 fois par an tu seras lamentable. Le reste des matchs, ce sont ceux-là qui font de toi un joueur de tennis ».

En effet, la plupart du temps tu seras dans une forme moyenne et ce qui comptera sera ce que tu feras compte tenu de cet état. On juge un #compétiteur à sa capacité de tirer régulièrement le meilleur d’une forme moyenne, « faire son match » malgré tout. Si tu n’acceptes pas ses règles implicites tu seras sans cesse freiner et tu ne pourras pas aller au bout de ton #potentiel. Et prendre conscience de cela va vraiment te permettre d’accepter que ta forme fluctue, que tu n’es pas toujours au top. Et l’énergie que tu as ce jour-là sera précieuse pour gagner ce match avec tes armes du jour donc ne la gâche pas dans la frustration ou la colère.


On peut voir également énormément d’#athlètes qui ont une envie profonde de tout vouloir #contrôler or c’est impossible. Je te parlais de règles inconscientes et celle-là en fait partie. Si tu veux progresser, tu dois apprendre à lâcher ce fantasme de tout vouloir #maîtriser et porter ton attention sur la seule et unique chose sur laquelle tu as de l’influence : toi seul, tes #pensées, tes émotions et tes #comportements. Et c’est déjà un énorme travail tu ne crois pas ? Alors pourquoi aller dépenser de l’énergie dans les choses sur lesquelles tu n’as aucune influence comme l’horaire de ton match, ton adversaire, les conditions météo, la qualité du terrain etc... Tout ceci va t’amener à des sentiments d’#impuissance et d’#inquiétude qui sont vraiment des émotions inadaptées à la performance.


Modifier ta façon d'interpréter les situations t'aidera à avoir des pensées, émotions et comportements plus adaptés à la performance et ainsi obtenir un résultat différent.



La dernière chose que tu dois savoir est que tout ce sur quoi tu portes ton attention s’amplifie. Tu comprends alors que si tu portes ton #attention sur ce qui n’a pas marché dans ton passé, ton #cerveau va alors sélectionner tous ces mauvais moments et ainsi recréer un futur qui ressemble à cela.

Pour quelles raisons ? Et bien parce ton cerveau fonctionne comme une machine qui peut imaginer le futur qu’à partir de ce dont il se souvient. En clair, si tu ne te rappelles que des moments où tu as raté ce coup, ce geste, où tu as perdu tes moyens dans telle situation alors il est fort probable que quand la situation se représentera tu produiras la même chose. Il en est de même si tu portes ton attention sur tes #manques et non ce que tu as. Tu vas produire ce même phénomène. Ton cerveau est une machine qui fonctionne par #mémorisation, #répétition et #automatisation mais tu as la possibilité de prendre le #pouvoir sur ton cerveau afin de le faire fonctionner de manière optimale.


A présent tu as toutes les clés pour modifier ta façon de voir la frustration et t’appuyer dessus justement pour faire des changements nécessaires si tu veux progresser, grandir et devenir encore #meilleur.

Rappelle-toi que la frustration est nécessaire dans l'apprentissage et elle te donne de précieuses indications pour parvenir à atteindre tes objectifs.

Quoi qu'il en soit, tu as la capacité et le pouvoir de changer énormément de choses en toi donc prends ce pouvoir pour passer au niveau supérieur ;)


Si cet article t'a plu et que tu penses qu’il peut aider d’autres personnes alors partage-le 😉

Contacte Xperf Coaching

SAGASPE​​ Stéphanie

+33 7 52 64 02 59

xperf.coaching@gmail.com​

Suis-moi sur les réseaux sociaux

  • Black Facebook Icon
  • Noir Icône Instagram
  • Black Twitter Icon
  • Black LinkedIn Icon

Prénom *

Email *

Tel *

Message *

Tu vis en France ou à l’étranger, tu es en déplacement ?

Cela n’est plus un frein à l’accompagnement. Les moyens de communication sont aujourd’hui larges et divers c’est pourquoi X-perf Coaching te donne la possibilité de choisir le moyen de communication qui te correspond et te profite le plus :

  • Séance face à face en entretien individuel (déplacement possible selon modalités)

  • Séance Call (téléphone, WhatsApp, Viber…)

  • Séance Visio (Skype, Facetime, Messenger…)

Interventions en France comme à l'étranger en club, école ou à domicile