• Stéphanie Sagaspe

Le cerveau, maître de nos émotions?!!

Mis à jour : 16 nov. 2018



A l'heure où nous sommes submergés par l'#information et par la nécessité de prendre des #décisions toujours de plus en plus nombreuses, il semble primordial de savoir comment procéder pour faire les bons choix, ceux qui nous semblent les plus en accords avec nos #valeurs et qui font sens pour nous. Comme on le sait depuis de nombreuses années, le corps et l’esprit sont intimement liés et pour cause, à travers cet article, vous allez découvrir en quelque sorte nos trois niveaux de #conscience que l’on peut assimiler à trois niveaux d’#intelligence. Mais tout d’abord, qu’est-ce que signifie « être en conscience » ?

Être en conscience c’est porter une attention particulière sur ce que je suis en train de vivre ou faire au moment où je le fais. La conscience en vrai est une #intention du moment, de l’instant dans laquelle je décide, je choisis ce que je veux qu’il se produise.C’est l’intention qui va déclencher toute une organisation neurologique à tous les niveaux et établir une stratégie pour chacun de ces niveaux de conscience qui permet de mettre en place un mode de fonctionnement neurologique qui va être très ouvert.

Il existe 3 zones dans le corps, trois dimensions qui correspondent chacune à une forme d’intelligence mais surtout ce sont les zones dans lesquelles vous avez le plus de neurones dans le corps. Tout d’abord le cerveau avec 87 milliards de neurones, les intestins avec 200 millions de neurones (similaire au cerveau d’un chien) puis le coeur avec 85 à 100 mille neurones, qui sont des neurones complexes avec des fonctions plus importantes, et plus élargies.Ce sont des zones qui correspondent à quelque chose liée à l’organisation et la structuration de ce que vous êtes, ce que vous faites et la manière dont vous pilotez toute votre vie.C’est pourquoi nous pouvons comparer ces trois niveaux de conscience à des niveaux d’intelligence.

1er niveau d’intelligence : la Connaissance de l’autre

On apprend des autres, on amasse de la #connaissance brute. Pourquoi la connaissance est une forme d’intelligence ? Car autant surprenant que cela puisse paraître, tout le monde ne va pas chercher l’information.Seules certaines personnes prennent le temps de se dire : « je vais aller dans un endroit spécifique pour aller chercher l’information qu’il me manque pour avancer, pour me #développer et pour #réussir » Chaque forme d’intelligence est une intention supplémentaire d’#avancer, de #progresser et de développer son #niveaudeconscience. Ce qui nous permet de nous distinguer des autres c’est d’abord notre capacité à aller chercher l’information et de se demander : « Comment je pourrais devenir plus intelligent dans ce domaine ? »

2ème niveau d’intelligence : le Discernement

Une fois que je suis allé chercher l’information, il faut que je la digère et il faut que j’y mette du #discernement. Cette intelligence est directement liée au cœur. Je dois passer cette information au crible du cœur. Je décompose l’information et je vais essayer de voir ce que j’en pense par moi-même. « Ok j’ai reçu cette information, qu’est-ce que j’en pense, qu’est-ce que j’en garde, avec quoi je compose ?" pourrait-on se demander. Nous recevons sans cesse de l’information et notamment des informations avec lesquelles nous ne sommes pas en d’accord, qui ne correspondent pas à la réalité que nous vivons, ou le positionnement dans lequel nous sommes aujourd’hui donc il est primordial de se poser la question de « Qu’est-ce que je pense moi de tout ça? » En agissant ainsi, cela va nous permettre d’intégrer avec beaucoup plus de profondeur la connaissance que nous avons eu au premier niveau d’intelligence et quand nous faisons ça, nous activons des zones corticales et limbiques qui renforcent la connaissance mais surtout qui développent la #motivation par rapport à ça. Donc quand je reçois la matière, le contenu de cette information, je réfléchis, je me pose deux minutes et me demande : « ok qu’est ce que j’en fais ? » Cela permettra de se confronter à des réalités que parfois nous n'avons pas envie de voir. Cette #capacité à se questionner par rapport à son #enseignement et de le faire passer par le prisme du coeur, ça donne du relief, de la valeur à la matière, à la connaissance, ça la renforce, la fait rentrer plus profondément dans nos modes de fonctionnement et dans nos sillons neuronaux et surtout ça nous donne envie de la mettre en œuvre c’est pour ça qu’on est plus intelligent.

3ème niveau d’intelligence : la Dimension du vécu

Elle se situe au niveau des intestins et se traduit par : « Ok j’ai entendu, j’ai reçu cette connaissance" (1er niveau) ; j’ai développé une compréhension de cette connaissance, "qu’est-ce que je comprends de ça ?" (2ème niveau) ; dimension du vécu : "comment concrètement je peux le mettre en œuvre?" (3ème niveau) Plus ça va dans le sens du vécu, mieux c’est. C’est important de faire rentrer tout ça dans vos tripes. C’est dans les intestins qu’on va mettre tous les neurotransmetteurs qui vont nous permettre d’agir. La dimension tripale c’est de se confronter à la #réalité, d’y aller.Rappelez-vous ces expressions significatives : « Mettre le cœur au ventre » ou encore « Y mettre toutes ces tripes » Un sage essaie d’appliquer au quotidien soit ce qu’il enseigne, soit ce qu’il a reçu. Quand on arrive à ce niveau d’intelligence, on a une réorganisation, une structuration neuronale des 3 plans, une véritable puissance qui s’organise. Alors vous l'aurez compris, recevoir et aller chercher de l'information c'est bien. La passer au crible du coeur en se demandant "qu'est-ce que j'en pense moi de tout ça" permet plus de discernement donc c'est encore mieux. Puis enfin se demander concrètement "qu'est ce que j'en fait, comment je peux la mettre en oeuvre". C'est ce qui vous permettra véritablement de vous mettre dans l'#action, dans le sens de vos #valeurs.


Ce que je vous invite à faire, c’est de se poser de vraies questions stratégiques à travers ces 3 niveaux :

1. Quelles sont les connaissances que je devrais développer dans ma vie pour passer à un niveau supérieur ? (couple, famille, sport, travail, société)

Allez chercher ces connaissances à travers des livres, des conférenciers, des formations etc…

2.Qu’est-ce que je comprends de ces informations ? En quoi est-ce en lien avec ma réalité, les actions que je pose ou que je ne pose pas
3. Comment je fais pour les mettre en œuvre ? Qu’est-ce que je peux faire pour poser la moindre petite action en lien avec ça pour #avancer ?

Passez l'ensemble du crible de vos connaissances par le vécu, et par la confrontation avec la réalité Pensez que le processus de #maturité, c’est le niveau d’#engagement et d’actions que j’engage dans la réalité, dans le réel et plus je vais être dans la réalité, plus je vais être mature

Si cet article vous a plu et que vous pensez qu’il peut aider d’autres personnes alors partagez-le 😉

Contact

SAGASPE​​ Stéphanie

+33 7 52 64 02 59

xperf.coaching@gmail.com​

suis-Moi sur les réseaux sociaux

  • Black Facebook Icon
  • Noir Icône Instagram
  • Black Twitter Icon
  • Black LinkedIn Icon

Tu vis en France ou à l’étranger, tu es en déplacement ?

Cela n’est plus un frein à l’accompagnement. Les moyens de communication sont aujourd’hui larges et divers c’est pourquoi X-perf Coaching te donne la possibilité de choisir le moyen de communication qui te correspond et te profite le plus :

  • Séance face à face en entretien individuel (déplacement possible selon modalités)

  • Séance Call (téléphone, WhatsApp, Viber…)

  • Séance Visio (Skype, Facetime, Messenger…)

Interventions en France comme à l'étranger en club, école ou à domicile