• Stéphanie Sagaspe

Pourquoi la pensée positive est-elle néfaste pour atteindre tes objectifs?

Mis à jour : août 22


Cette petite voix dans ta tête tu la connais. Elle est tout le temps présente et d’ailleurs, tu aimerais bien parfois qu’elle se taise.

Il est vrai qu’elle ne nous murmure pas souvent des choses agréables ! Elle est plutôt du genre à mettre en avant des croyances limitantes (« T’es nul » « Tu n’es pas à la hauteur », tu n’y arriveras pas », « il est plus fort que toi ») et va même jusqu’à saboter nos progrès.

Difficile alors d’agir de façon efficace et de livrer des performances de qualité.

Les plus grands athlètes, à travers tous les challenges qu'ils rencontrent, sont capables d'exercer un véritable contrôle sur leur façon de s'adresser à eux-mêmes, et ils ont réussi à dompter cette petite voix et donc de reprendre le contrôle sur leurs pensées.

Le discours intérieur, instructif et motivant, donne aux athlètes un avantage en compétition mais son efficacité ne réside pas dans le simple fait de remplacer un discours négatif par un discours positif. Cela pourrait être extrêmement néfaste quant aux décisions que tu dois prendre.

L’ESPRIT GUIDE L’ACTION


Une méta-analyse des études effectuée sur la psychologie des sports par Hatzigeorgiadis et ses collègues publiée dans la revue Perspectives on Psychological Science a démontré que “L'esprit guide l'action » « En parvenant à réguler nos pensées, nous améliorons notre comportement ."

La façon dont on pense a une influence directe sur nos émotions et bien évidemment tout cela va impacter très lourdement nos prises de décisions et donc nos comportements.

Tu comprendras donc que ta performance en sera directement affectée.


Pensées -> Émotions -> Comportement ->Résultat (Performance)


Voici un exemple simple pour illustrer ce point :


1. PENSÉE : «je ne crois pas que je vais réussir »


2. ÉMOTION : je ressens une forme de tension, de peur et tristesse. Ma confiance est au plus bas


3. COMPORTEMENT : je ne m’investis pas suffisamment et je baisse les bras avant la fin du match parce que je suis convaincu que de toute façon je ne vais pas pouvoir gagner


4. RÉSULTAT : j’enchaîne les erreurs, et finis par perdre le match sans m’être battu avec mes armes. Je n’ai pas tout donné


Certes le discours de base était assez "négatif" mais là n'est pas le problème.

La question à se poser suite à ce genre de pensée et connaissant à présent le lien entre tes pensées, émotions et comportements est :


"Est-ce que tes pensées t’élèvent-elles où te tirent-elles en permanence vers le bas avec un incessant monologue rempli de peur, de doute et de sentiment de rabaissement ?"

On sait qu’un match ne se joue pas qu’au moment où il est en train de se dérouler mais bien avant…oui tu vois bien ce que je veux dire. Ce film qui se joue dans ta tête la veille ou le matin de ta compétition… Lorsque tu débutes avec des pensées négatives, tu sais que tes chances de performer diminuent. Alors mettre de la qualité dans ton discours interne ainsi que dans les images que tu crées dans ta tête est primordial.


Mais attention, un discours de qualité ne veut pas dire non plus se voiler la face et se raconter une histoire idyllique.


LE FANTASME DU DISCOURS DIT « POSITIF »



Beaucoup de courants dans le développement personnel nous invite à être positif, à voir le bon côté des choses. En soit, la démarche est bonne en termes d’intention mais il y a véritablement une erreur stratégique dans ce concept. Pourquoi? Car le discours positif est premièrement un leurre, deuxièmement, il peut amener à la dépression ! Oui je sais, ça peut surprendre mais à vouloir toujours positiver, nous sommes alors toujours en lutte et comme nous n’y arrivons pas toujours, alors nous nous mettons à culpabiliser.

Troisièmement et non des moindres, il mène à l'aveuglement et nous fait rarement prendre les bonnes décisions.


Pour quelles raisons le discours positif est-il néfaste ?


1. Être toujours positif est un leurre et c’est tout simplement impossible. J’entends déjà des ouf de soulagement ;). Oui, tu peux d’ores et déjà déculpabiliser car avoir des pensées positives non stop n’est pas possible.

Cela reviendrait à dire que la vie c’est 100% du plaisir. NON, ça ne l’est pas et heureusement pour notre évolution et croissance !!!

L’étymologie du verbe être en latin c’est ESSE c'est-à-dire croître. Nous sommes donc destinés à grandir, évoluer. Et tu sais comme moi que pour cela, tu as besoin d’être challengé.


QUI est parvenu jusqu’à présent à atteindre ses objectifs en restant sur son canapé, à rester dans des choses connues, qu'ils maîtrise parfaitement ? Personnellement je n’en connais pas.


2. Le discours positif peut mener tout droit à la dépression.

Souviens-toi de ce moment où tu as fait une erreur, rater un but, perdu un match, rater un entretien d'embauche. Ce bon vieux monologue interne qui commence à te raconter une histoire te faisant douter de tes capacités à réussir, à être à la hauteur. Tu souhaites contre-carré tout ça avec un discours positif mais ça ne fonctionne pas et le "négatif" prend le dessus. Résultat : non seulement tu es déçu et triste de ta prestation mais en plus, tu te dis que tu n'arrives même pas à "positiver" et qu'au final, tu es vraiment nul et incapable de faire quelque chose de bien. Être en permanence en lutte contre son discours interne négatif n'est pas la solution. La solution sera non pas de FAIRE de la pensée positive mais d'ÊTRE dans un état d'esprit de croissance. Patience, je développerai ça dans un prochain article ;)


3. La pensée positive mène à l’aveuglement. Car finalement, la pensée positive n’est pas là pour trouver des solutions de COMMENT agir face à cette situation problématique. L’intention de la pensée positive est simplement de créer un shoot émotionnel et chimique le plus agréable possible. Or, nous savons que ce shoot sera de courte durée et qu’il ne sera pas bénéfique à long terme.


Dans la vie, nous avons besoin au même degré d’être soutenu et challengé.

Notre système nerveux para-sympathique est activé lorsque nous somme en mode « Passif » et notre système nerveux sympathique, lui, s’active lorsque nous somme en mode "Actif" c'est à dire lorsque nous sommes challengés.


Le problème, c’est que nous avons jugé que le mode "passif" en d’autres termes le « négatif » était « mal » et le mode « actif », « le positif » était « bien »


Or, quand on regarde de plus près, c’est nous qui avons émis un jugement sur les choses bien et mal, sur le positif et négatif. Mais au final, nous avons besoin des deux pour grandir. Il ne s'agit pas de négatif ou de positif mais de quelque chose d'agréable ou de désagréable. Et nous le savons, le mode de fonctionnement de notre cerveau limbique tend à éviter la douleur et aller vers le plaisir.


De plus, chaque être humain est soumis à ce qu’on appelle des biorythmes, ce qui veut dire qu’il est tout à fait NATUREL d’avoir des hauts et des bas.


LE POUVOIR DU DISCOURS DIT « NÉGATIF » RÉVÈLE LE VIDE EN TOI


Parfois, il est utile de voir et dire que ça ne va pas, de dire qu’on n’a pas été à la hauteur sur ce match, cette situation. Se voiler la face ne sert à rien. Mais il y a une différence entre se dire : « j’ai été nul, c’était vraiment pourri » et se lamenter pendant des heures ou alors se dire : « je mérite mieux, je me suis entraîné dur pour ça » et se mettre en action dans la recherche de solutions.


Nous avons besoin du négatif car si on veut bien le voir, il nous aide à identifier un manque, un vide, un besoin. Une fois identifié, il est alors plus facile de se mettre dans l’action pour combler ce manque qui devient au final un nouvel objectif. Et qui, une fois atteint, nous rendra heureux.


S’attaquer à des challenges qui t’inspirent plutôt que de subir des choses négatives qui ne t’inspirent pas doit être une priorité pour toi.


90% des personnes qui ont rencontrés dans leur vie une période extrêmement difficile, dans laquelle tout était noir, ont quelque temps après, réussi à comprendre que grâce à cette mauvaise expérience, ils sont passés à un niveau supérieur ou ils ont découvert pleins de nouvelles opportunités dans leur vie

Quand on vit des périodes difficiles, après coup, on a cette capacité à pouvoir prendre de la distance avec elle.


MAIS POURQUOI NE PAS LE FAIRE DURANT CE CHAOS ?


Ça ne sert à rien de faire perdurer cet état "négatif"qui n'apporte rien excepté un état dépressif qui peut nous fait sombrer jour après jour.

Pourquoi ne pas adopter directement la pensée complète et constructive? Cela permettrait d’éviter de nourrir ou de murir avec ça.



DE LA PENSÉE NÉGATIVE À LA PENSÉE COMPLÈTE & CONSTRUCTIVE


Alors oui ça fait mal et c’est désagréable à court terme de mettre en avant le négatif, de voir les pires choses qui puissent arriver, mais ce constat amène à quelque chose de beaucoup plus utile : la pensée complète ou constructive. Je m’explique.


La pensée complète c’est tout simplement la prise en compte à la fois du « positif » et du « négatif » pour retrouver du calme et une forme d’alignement dans le présent.

Cela permet de prendre du recul et laisse de la place pour une pensée plus stratégique.


Tout simplement par le fait de se demander :

« Au-delà du présent,

  • qu’est ce qui est important que j’apprenne de cette situation,

  • comment je peux agir différemment,

  • quelles sont les possibilités qui s’offrent à moi,

  • qu’est-ce qui est en mon pouvoir ?

Il est donc essentiel de :

1. LÂCHER PRISE SUR CERTAINES CHOSES,

Nous n’avons pas le contrôle sur tout, des choses nous dépassent comme les biorythmes. Nous devons l’accepter et composer avec ça.


2. JOUER AVEC LES DIFFÉRENTES SITUATIONS QUI SE PRÉSENTENT À NOUS

Prendre de la distance et les voir sous un autre angle


3. STOPPER TOUT JUGEMENT « BIEN / MAL » « POSITIF / NÉGATIF »

Tout est utile dans la vie et il y a des choses agréables et désagréables à vivre. La vie nous challenge et nous soutient à part égale.


4. PRENDRE CONSCIENCE QUE J’AI AUTANT BESOIN DU NÉGATIF QUE DU POSITIF POUR ÉVOLUER

C’est une certitude et nous l’avons vu, le négatif mettra en lumière les manques qui ne demanderont qu’à être comblés. Se demander malgré tout si c’est un challenge qui m’inspire avant d’aller dans ce sens.


5. CHOISIR LE CHALLENGE PLUTÔT QUE LE SUBIR

Nous savons maintenant que dans la vie nous serons soutenus et challengés à part égale alors autant CHOISIR SES PROPRES CHALLENGES, aller vers ce qui nous fait peur pour avancer dans ce qui fait sens pour moi plutôt que d’attendre que la vie nous challenge et donc subir sur des choses qui ne nous inspirent pas.


6. LA VIE EST PARFAITE DANS SON IMPERFECTION

La vie est parfaite dans le fait que je peux la rendre parfaite en agissant vers ce qui fait sens pour moi.



✅ Entraîner ton mental t'intéresse ?

✅ Tu apprécies le contenu proposé par X-perf Coaching ?

✅ Tu recherches des outils et stratégies de performance pour t'aider à performer, à obtenir des résultats à la hauteur de ton vrai potentiel ?

➡️ Alors, inscris-toi à la newsletter (en bas de la page d'accueil du site) pour rester au courant de toutes les actualités du site (articles de blog, stratégie de performance, offres...) pour t'aider à passer à un niveau supérieur 😉👈

Contact

SAGASPE​​ Stéphanie

+33 7 52 64 02 59

xperf.coaching@gmail.com​

suis-Moi sur les réseaux sociaux

  • Black Facebook Icon
  • Noir Icône Instagram
  • Black Twitter Icon
  • Black LinkedIn Icon

Tu vis en France ou à l’étranger, tu es en déplacement ?

Cela n’est plus un frein à l’accompagnement. Les moyens de communication sont aujourd’hui larges et divers c’est pourquoi X-perf Coaching te donne la possibilité de choisir le moyen de communication qui te correspond et te profite le plus :

  • Séance face à face en entretien individuel (déplacement possible selon modalités)

  • Séance Call (téléphone, WhatsApp, Viber…)

  • Séance Visio (Skype, Facetime, Messenger…)

Interventions en France comme à l'étranger en club, école ou à domicile