• Stéphanie Sagaspe

Pourquoi le perfectionnisme peut-il être un frein à la réussite?

Mis à jour : août 30



Vous avez tous déjà vécu au moins une fois cette situation où avant de vous lancez sur une compétition, un examen, un entretien d’embauche, un rendez-vous important, une conférence vous vous êtes dit : « non je ne suis pas tout à fait prêt. Je ne maîtrise pas encore tout. Il faut encore que je m’entraîne, il faut encore que je révise, que je travaille encore plus dur, que je me prépare et que je répète, j’ai encore besoin de temps car sinon je ne serai pas à la hauteur » Vous pensez que de toute façon, ça peut encore être améliorer parce que tout est perfectible et qu’on peut encore progresser dans tel ou tel domaine. Oui en effet, nous pouvons nous améliorer dans chaque chose que nous faisons et ce, jusqu’à la fin de nos jours ! Mais les notions de s'#améliorer, de #persévérer, de #sedépasser sont bien différentes de cette notion de #perfectionnisme. En effet, il n'est pas question de rechercher la perfection mais l'amélioration de soi jour après jour. Vous me direz : oui mais c'est un détail! Oui, en effet, et comme très souvent ce sont les détails qui donnent finalement une orientation totalement différente à votre vie et qui peut changer considérablement les choses. Alors, n'est-ce pas au final cet état d'esprit qui nous freine dans nos actions et dans l’atteinte de nos #objectifs ? Et si c’était cette notion de perfectionnisme qui nous empêchait justement d’être meilleur, de progresser, d'accéder à notre plein #potentiel et de #performer ? Et puis au fond qu’est-ce que réellement la perfection ? N’est-elle pas finalement une croyance personnelle que l’on a sur la façon de faire ou d’être ? Il faut avant tout se tourner vers la définition et le sens réel de ce mot. Être perfectionniste, c’est vouloir toujours faire mieux, avoir le souci du détail, ne vouloir rien laisser au hasard, vouloir en quelque sorte tout maîtriser et vouloir en permanence dépasser ses limites. De ce fait, on comprend déjà à travers cette définition qu’elle touche alors à la satisfaction de soi et de ses actions donc elle impacte obligatoirement l’estime et la confiance en soi. Mais attention, il ne s’agit pas là de pointer du doigt les perfectionnistes qui se reconnaîtront dans cette description 😉 Comme dans tous les traits de caractère il y a du bon et du moins bon, un côté aidant et un côté limitant. Le perfectionnisme est une qualité sur laquelle s’appuyer car elle amène beaucoup de #rigueur, une #volonté de bien faire, d’être appliqué et cela est toujours reconnu et récompensé à un moment donné. D’ailleurs, en son absence totale, nous pouvons facilement constater qu’elle nous amène dans un certain contentement, une certaine faiblesse et platitude sur les choses favorisant la procrastination. Seulement, il faut être vigilent à ne pas tomber dans l’excès d’un perfectionnisme « aigu » car il amènerait #peurs et #freins à l’atteinte de vos objectifs, et engendrerait, au pire, un #blocage direct à passer à l’#action, au mieux, une perte d’#efficacité qui mènerait au final à l’épuisement et la frustration. Le perfectionnisme aigu entraîne donc :

  • Un état d’esprit négatif : lorsque vous réalisez une action vous êtes sans cesse tourné vers ce qui manque et vous ne considérez votre objectif atteint que si ce que vous avez envisagé en amont a été réalisé à la hauteur de vos attentes.

  • Un renforcement de votre #critiqueintérieur : cette petite voix omniprésente dans votre tête qui est souvent là pour vous sabotez est accentuée dans son #négativisme et sa "non objectivité". Vous perdez le sens réel des choses.

  • Une peur de l’échec renforcée et un stress décuplé : comment ne pas avoir peur de l’#échec puisque vous savez pertinemment que la barre que vous avez mise est très haute et qu’il y a une possibilité pour que vous n’arriviez pas à mettre en place ce que vous avez travaillé, et préparé ? Le #stress est un phénomène qui apparaît lorsqu’il existe un déséquilibre entre la perception que j’ai de mes #compétences, talents et #capacités et celle que j’ai des exigences que demandent l’environnement à savoir le #défi à relever. En d’autres termes, plus ma représentation du défi à relever est importante, plus mon stress risque d’augmenter si la perception que j’ai de mes capacités à relever ce défi est insuffisante.

  • Un manque d’objectivité dans la perception de votre propre potentiel : le moteur d’un perfectionniste aigu réside dans le fait qu’il n’est stimulé que par l’atteinte de son objectif de résultat. En soit, cela est très stimulant mais malheureusement ce n’est efficace qu’à court terme car il ne voit pas les étapes et le chemin parcouru. Donc encore une fois, il ne s’arrête pas sur les éléments positifs ce qui l’entraîne une nouvelle fois sur le chemin de l’#insatisfaction et la #frustration de ne pas atteindre cette perfection tant convoitée.

  • Une surestimation des rêves et une sous-évaluation des projets : un perfectionniste aigu est souvent déconnecté de la réalité. Il n’a aucune objectivité ni sur ses capacités, ses forces, ses compétences, ni sur les #objectifs qu’il s’est fixé, les deux étant liés…C’est pourquoi on l’assimile plus à un rêveur, qu’à une personne qui agit car agir implique d’assumer une part de risque et d’intégrer que les choses pourraient mal se passer. Le perfectionniste aigu n’accepte pas cela. Il faut que tout marche comme il l’a préparé, il a le désir et la volonté de tout maîtriser de A à Z ce qui, on le sait, est impossible.

  • Une faible estime et confiance en soi : le perfectionniste aigu n’étant pas vraiment réaliste et objectif ni sur sa perception de ses capacités ni sur les objectifs qu’il se met, il est de ce fait en permanence dans l’insatisfaction ce qui lui fait perdre confiance en lui.

  • Un certain isolement et renfermement sur soi-même : le perfectionniste aigu est très sensible à la #critique qu’il assimile à une attaque personnelle. Il appréhende le regard des autres car il pense sans cesse être jugé voire même moqué au moindre faux pas.

La bonne nouvelle c’est que si vous vous reconnaissez dans les points qui viennent d’être évoqués, vous avez la possibilité de remettre en question ce fonctionnement qui, vous l’avez bien vu, impacte votre vie de façon négative. Je vous invite donc à commencer à faire une introspection et de faire un exercice bien utile à savoir : Listez les inconvénients de ce comportement, ce qu'il engendre en termes de #pensées, #émotions et #attitudes et ce qu’il vous empêche d’obtenir et d’atteindre. Puis rendez-vous la semaine prochaine pour lire mon prochain article qui vous donnera les 9 clés essentielles💡pour vous sortir de ce perfectionnisme aigu 😊


Si vous pensez que cet article peut être utile à d'autres personnes, partagez-le 😉

Contacte Xperf Coaching

SAGASPE​​ Stéphanie

+33 7 52 64 02 59

xperf.coaching@gmail.com​

Suis-moi sur les réseaux sociaux

  • Black Facebook Icon
  • Noir Icône Instagram
  • Black Twitter Icon
  • Black LinkedIn Icon

Prénom *

Email *

Tel *

Message *

Tu vis en France ou à l’étranger, tu es en déplacement ?

Cela n’est plus un frein à l’accompagnement. Les moyens de communication sont aujourd’hui larges et divers c’est pourquoi X-perf Coaching te donne la possibilité de choisir le moyen de communication qui te correspond et te profite le plus :

  • Séance face à face en entretien individuel (déplacement possible selon modalités)

  • Séance Call (téléphone, WhatsApp, Viber…)

  • Séance Visio (Skype, Facetime, Messenger…)

Interventions en France comme à l'étranger en club, école ou à domicile